Primal Scream: Les bandes perdues de Memphis

La revue

Par David Crawford

Il y a vingt-cinq ans, Primal Scream cherchait un moyen de donner suite à son album à succès Screamadelica, qui en était venu à incarner l'hédonisme de l'ère de l'acid house et comment fusionner avec succès le rock et la musique dance.



Toujours à contre-courant, le groupe a décidé de s'envoler pour Memphis pour enregistrer un set de country soul sophistiqué et bluesy avec le célèbre producteur Tom Dowd, la section rythmique de Muscle Shoals et les Memphis Horns, qui étaient tous plus habitués à travailler avec des gens comme Al Green. , Aretha Franklin et Ray Charles qu'avec une bande de drogués de Glasgow.

Cependant, l'album sorti en 1994, Give Out but Don't Give Up, n'avait que peu de rapport avec ce qui avait été enregistré à Memphis, ayant été remixé sur commande de leur maison de disques.





Dans ce documentaire sincère, les membres survivants de Scream Bobby Gillespie et Andrew Innes décrivent leur joie de trouver une cassette des enregistrements originaux et se remémorent l'effet transformateur de travailler avec certains de leurs héros. Cherchez la scène où Bobby s'assoit avec le patron de Creation Records, Alan McGee, et lui demande pourquoi il n'a pas sorti le disque dans sa forme originale.

Comment regarder

Chargement

Crédits

Équipage

rôleNom
InconnuBobby Gillespie
InconnuAndrew Ines
réalisateurClaire Lewin
Producteur exécutifSteve Lapin

Des détails

Langues
Formats
Couleur